petite questions en tout genre

Forum traitant de politique, mais aussi de religion, de philosophie, d'art de vivre en société, des meurs, de sexualités. mais aussi un forum pour s'entre aider, conseiller, débattre, questionner. Un Forum qui vous permet d'aider des gens selon vôtre véc


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

ces gens qui ont créer la crise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 ces gens qui ont créer la crise ! le Ven 7 Aoû - 13:25

Admin

avatar
admin
admin
En provisionnant un milliard d'euro pour verser des bonus à ses employés, la BNP a relancé la polémique sur la rémunération des traders dont le fonctionnement reste largement méconnu. Les "bonus" sont des primes salariales, essentiellement en "cash" même si la part en actions a tendance à s'accroître ces dernières années.

Ce mode de distribution des primes est apparu à la fin années 1980 dans les grandes banques anglo-saxonnes. Il s'est ensuite progressivement répandu en France. Les bonus sont distribués selon un budget alloué à un responsable qui répartit les sommes entre les employés de son équipe. Leur montant dépend de son appréciation sur les résultats de ses subordonnés. Les performances passées ou l'importance stratégique que le salarié va avoir dans l'année à venir jouent aussi sur la somme touchée*.

Un montant très variable

Si les traders touchent la part du lion, ils n'ont pas droit à toute l'enveloppe : une partie sert à rémunérer les chefs d'équipe et de salles de marché. Les employés exerçant des fonctions de contrôle bénéficient également de primes conséquentes. Selon le cabinet de recrutement Vendôme Associés : "le bonus moyen d'un trader est très variable et peut être entre 3 et 5 fois supérieur à son salaire fixe". Les écarts de rémunération entre les traders sont "très importants" selon le type de placement sur lequel ils travaillent. Les "dérivés actions" sont les plus rémunérateurs.

Selon la même source, "les profils exceptionnels, c'est-à-dire supérieurs, voire très supérieurs, au million d'euros, sont très rares en France. A Londres ou New York, pour les excellents opérateurs, les bonus peuvent être deux à trois fois supérieurs au montant versé à Paris". Si les bonus dépendent des bons résultats du traders, il n'existe pas de malus pour les opérateurs qui causent des pertes. Dans le pire des cas, ils sont mis à la porte.

*d'après Olivier Godechot, auteur de "Working Rich. Salaires, bonus et appropriation du profit dans l'industrie financière", ed. la Découverte.

http://helpme.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum